Diesteffany Machado Leão Torres soutiendra sa thèse "Les particularités juridiques de la souveraineté de la co-principauté de l'Andorre" dirigée par Frédérique Rueda (IDETCOM)
14 mars 2016
à 14 h 30

Anciennes Facultés
Salle Maurice Hauriou

Intitulé de la thèse : Les particularités juridiques de la souveraineté de la co-principauté de l'Andorre.
Diesteffany Machado Leão Torres soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulé "Les particularités juridiques de la souveraineté de la co-principauté de l'Andorre".

J'ai analysé dans cette étude la naissance d'Andorre fruit d'une sentence arbitrale entre la France et l'Évêque d'Urgel. Alors que la souveraineté est au cœur des discussions actuelles tant en droit national qu'international, il est encore possible de trouver des nos jours un régime juridique particulier de souveraineté : à savoir la Coprincipauté d'Andorre. Son modèle unique dans le monde a été bâti pendant la période de la construction de l'État moderne. La coprincipauté est marquée par le fait que ses princes ne sont pas andorrans mais français et espagnol. L'un issu des Monarchies, Empires jusqu'à la République, l'autre issu du corps ecclésiastique catholique nommé par le Vatican mais toujours de nationalité espagnole, préférablement catalan. Les rapports de forces entre royaumes était un problème essentiel du Moyen-Âge et les Andorrans ont intelligemment trouvé une stratégie de survie : la protection spirituelle de l'Église et la protection militaire française. L'Andorre se présente comme un modèle de souveraineté particulier grâce à ou à cause de l'indivisibilité de sa souveraineté. Cela lui a permis de se construire et de se développer au fil de l'histoire grâce au soutien français et espagnol. Ce soutien reste aujourd'hui limité et a poussé l'État andorran à créer ses propres institutions et liens nationaux et internationaux. L'appui français ou épiscopal est tombé en désuétude. D'autres partenaires comme le Conseil de l'Europe voire l'Union européenne prennent une place beaucoup plus intéressante.
 
Composition du jury :

Partager cette actualité
Twitter Facebook Google + Pinterest