Quelle normalisation de la relation de travail en prison ? Enjeux et perspectives d'une réforme
le 10 mars 2022
En collaboration avec le Centre de Droit des Affaires et la Faculté de Droit et de Science Politique de Toulouse

Ouvrage publié sous la dir. de Julia SCHMITZ et Marie-Céclie AMAUGER-LATTES

Depuis la suppression de l'obligation de travailler pour les personnes détenues par la loi du 22 juin 1987, la relation de travail en prison a suivi le chemin de la normalisation pour se rapprocher "autant que possible" de la relation de travail à l'extérieur.

L'objectif de cet ouvrage est de se pencher sur cet horizon des possibles pour en questionner les spécificités et les limites. Quelle est sa nature juridique ? Quels sont les droits du travailleur détenu ? Autant de questions qui ont trouvé un écho dans la réforme sur la confiance dans l'institution judiciaire.

Si l'évolution normative vise à les rapprocher un peu plus, cette réflexion collective invite à s'interroger sur l'écart persistant entre droit commun du travail et droit du travail incarcéré. De l' "acte d'engagement" au "contrat d'emploi pénitentiaire", cette étude s'efforce d'analyser de manière critique les différences de situation entre les travailleurs détenus et les travailleurs libres en s'appuyant sur un état des lieux normatif, jurisprudentiel, pratique et comparé du travail pénitentiaire.

Partager cette page
Twitter Facebook Pinterest

contact

Informations complémentaires


Cet ouvrage est publié par l'Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie
Cet ouvrage est disponible en prêt à la Bibliothèque de l'Institut Maurice Hauriou

En appuyant sur le bouton "j'accepte" vous nous autorisez à déposer des cookies afin de mesurer l'audience de notre site. Ces données sont à notre seul usage et ne sont pas communiquées.
Consultez notre politique relative aux cookies